Coriandre

La coriandre est une plante herbacée annuelle de la famille des Apiacées. Ses feuilles, ses fruits et ses racines sont utilisés en cuisine, en particulier en Asie, en Amérique latine et dans la cuisine méditerranéenne.



Catégories :

Flore (nom vernaculaire) - Apiaceae - Épice - Plante condimentaire - Plante à épice

Recherche sur Google Images :


Source image : naturemania.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • Plante de la famille des ombellifères, dont les graines ont un goût particulièrement agréable quand on les a fait sécher (source : fr.wiktionary)
  • Cette plante de la famille des ombellifères est originaire d'Asie mineure. Elle est quelquefois nommée cerfeuil chinois ou persil arabe.... (source : lacorporation-972)

La coriandre (Coriandrum sativum) est une plante herbacée annuelle de la famille des Apiacées (Ombellifères). Ses feuilles, ses fruits et ses racines sont utilisés en cuisine, en particulier en Asie, en Amérique latine et dans la cuisine méditerranéenne.

Étymologie

Le mot français vient du latin classique coriandrium, lui-même dérivé du grec κορίανδρον[1]. Ce dernier d'origine mycénienne koriandron ou koriannon viendrait d'une corruption de koriadnon "comme Ariadne (Ariane) " la fille de Minos[2].

Son nom arabe est «kuzbūr» ?????. À Alger, on l'appelle hchiche (????) tandis que dans les autres régions d'Algérie le nom de kussbor est admis.

La coriandre est aussi nommée "persil arabe" par les français d'Afrique du Nord.

Alimentation

Feuilles

Plus nombreuses à proximité des racines, les feuilles de la coriandre se raréfient dans la partie supérieure de la plante. De forme dentelée, elles rappellent celles du cerfeuil. Leur goût est frais et particulièrement spécifique, mais ne plaît pas à tous. Elles entrent en grande partie dans la composition des currys verts. Tout comme pour le persil, on peut récolter les brins au fur et à mesure de leur maturation sur le plant, et ce jusqu'à la naissance de fleurs blanches ; à ce moment la coriandre prend une odeur que certains qualifient de mauvaise.

En Amérique du Nord, la feuille est fréquemment nommée par son nom en espagnol, cilantro.

C'est un condiment essentiel dans la chorba (soupe algérienne).

Fruits

La coriandre : fruits entiers et moulus

Fréquemment confondus avec des graines, les fruits de coriandre ont un diamètre de quelques millimètres et sont creux et de couleur brun clair à beige [3]. Leur goût est différent de celui des feuilles. Ils sont habituellement utilisés séchés. Entiers, ils parfument les bocaux de cornichons (Pickles) ou les liqueurs. Moulus, le plus souvent après torréfaction, et associés à des baies de poivre, ils entrent dans la composition de base des poudres ou pâtes de curry, ou encore agrémentent des tajines, des saucisses ou des terrines. Leur parfum est subtilement citronné.

En Algérie, dans les Hauts-Plateaux, les fruits de coriandre sont moulus et mélangés à une préparation d'ail ce qui donne une poudre ayant une très forte odeur (koussbor ou thoum, coriandre et ail). Cette poudre est utilisée dans la préparation de nombreux plats comme le couscous.

Racines

Racines de coriandre

Les racines sont en particulier utilisées dans la cuisine asiatique, surtout en Thaïlande. Pilées avec de l'ail et du poivre, elles forment un condiment de base.

Propriétés
Recette respectant les traditions indienne : faire bouillir une quantité égale de graines de coriandre et de cumin et laisser refroidir avant de consommer[4].

Recherche

  • Anxiolytique : des expériences sur des souris ont confirmé l'emploi traditionnel[5].
  • Chélateur (plomb)  : une étude sur des souris a démontré son efficacité dans une intoxication rénale par le plomb[6].

Références littéraires

La Bible mentionne la coriandre dans l'Exode 16 :31 : "La maison d'Israël donna à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à de la graine de coriandre ; elle était blanche, et avait le goût d'un gâteau au miel. "

En 2007, Rachel Samoul a publié "Bouquet de coriandre", un recueil de treize nouvelles, préfacé par Albert Memmi, où la coriandre joue un rôle essentiel.

Références

  1. selon le CNRTL [1]
  2. John Chadwick, The Mycenæan World (Cambridge : University Press, 1976), p. 119
  3. Coriandrum sativum sur tela-botanica. com
  4. (en) Dawakhana, H, «Coriander : Cure from the Kitchen», 2007, hashmi. com. Consulté le 6 janvier 2008
  5. (en) Emamghoreishi M, M Khasaki et MF Aazam, «Coriandrum sativum : evaluation of its anxiolytic effect in the elevated plus-maze», dans Journal of Ethnopharmacology, vol.  96, no 3, 2005, p.  365-370 [lien PMID] 
  6. (en) Aga M, Iwaki K, Ueda Y, et al, «Preventive effect of Coriandrum sativum (Chinese parsley) on localized lead deposition in ICR mice», dans Journal of ethnopharmacology, vol.  77, no 2-3, 2001, p.  203–8 [lien PMID lien DOI] 

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Coriandre.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 15/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu