Menthe

Les menthes sont un genre de plantes herbacées vivaces de la famille des Lamiacées, sous-famille des Nepetoïdeæ, tribu des Menthæ, comprenant de nombreuses espèces, dont énormément sont cultivées comme plantes aromatiques et condimentaires, ornementales ou médicinales.



Catégories :

Menthe - Flore (nom vernaculaire)

Recherche sur Google Images :


Source image : cultiversonjardin.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Menthes pouliot, poivrée, verte. Étymologie menthe- du latin mentha ;... symbolique- dans la religion chrétienne, la menthe est symbole de duperie et de ... (source : lespotagersfleuris)
  • Le parfum typique de menthe est plus pur dans la menthe poivrée, la menthe japonaise (Mentha arvensis var. piperascens) et quelques variétés de menthe verte... (source : food-info)
  • Cette menthe est idéale en infusion et en con.... Assortiment de 3 menthes'les fruitées'Mentha rotundifolia'Ananas', 'Apfelminze'et citrata'Goût... (source : plantes-et-jardins)

Les menthes sont un genre (Mentha) de plantes herbacées vivaces de la famille des Lamiacées (Labiées), sous-famille des Nepetoïdeæ, tribu des Menthæ, comprenant de nombreuses espèces, dont énormément sont cultivées comme plantes aromatiques et condimentaires, ornementales ou médicinales.

Étymologie

Le mot «menthe» vient du latin mentha, qui dérive lui-même du grec μίνθη / Mínthê ou μίνθα / míntha, du nom de Minthé qui dans la mythologie grecque était une nymphe que Perséphone a métamorphosé en cette plante (Elle est chez Oppien fille du Cocyte (un des cinq fleuves des Enfers). Aimée d'Hadès, elle est délaissé par le dieu quand ce dernier enlève Perséphone ; elle n'a alors de cesse de se lamenter et de dénigrer sa rivale, ce qui lui vaut d'être piétinée et changée en menthe par Déméter, mère de Perséphone.
La même fin est rapportée par Strabon mais avec un motif différent : elle est piétinée par Perséphone elle-même, jalouse de son union avec son mari.

Usages

La menthe est l'une des plantes médicinales les plus célèbres. Elle aurait des vertus digestives, carminatives, antiseptiques, toniques et stimulantes. Elle participerait à l'équilibre digestif et perfectionnerait le tonus général.

La menthe poivrée est la plus utilisée en phytothérapie, pour ses propriétés, connues de la tradition et étudiées scientifiquement[1], [2].

Distribution

Les diverses espèces de menthes sont originaires des régions tempérées et subtropicales de l'ancien et du nouveau monde.

Plusieurs d'entre elles sont beaucoup cultivées.

Utilisation

La menthe verte est employée particulièrement fréquemment comme herbe aromatique, essentiellement dans les cuisines méditerranéennes, par exemple dans le thé à la menthe ou le taboulé, et asiatiques (viêtnamienne) avec les nems et les salades.

En France, la menthe poivrée est particulièrement cultivée pour les besoins pharmaceutiques, surtout dans les régions de Milly-la-Forêt et de Chemillé, près d'Angers. Elle renferme de 44 à 83 % de menthol, à l'origine de la sensation de fraicheur ou de froid (car stimulant les mêmes récepteurs que ceux qui dans la bouche sont sensibles au froid). La menthe poivrée contient aussi des terpènes. L'odeur est caractéristique de la saveur camphrée. L'essence de menthe verte est moins soutenue car elle est plus pauvre en menthol, remplacée par la carvone, principe actif du carvi. D'autre part, l'huile principale de menthe est particulièrement utilisée en aromathérapie (en particulier la menthe poivrée), en phytothérapie et dans la médecine japonaise (en particulier la menthe des champs). Elle ne doit pas être mise en contact avec les muqueuses tant qu'elle n'est pas diluée.

Verre de menthe à l'eau

Alcool de menthe, liqueur de menthe et sirop de menthe sont des boissons courantes, le plus souvent colorées artificiellement en vert ou bien incolores. Le sirop de «menthe glaciale» est le plus souvent blanc ou un peu bleuté tandis que le sirop de menthe respectant les traditions est toujours coloré en vert.
Le mélange pastis, sirop de menthe et eau se nomme à cause de la couleur vert tendre rappelant celle du perroquet vert (en Belgique francophone, le perroquet est la boisson obtenue en ajoutant de la menthe à la bière pils blonde. Une variante particulièrement classique est l'ajout de menthe à la bière blanche).
La limonade mélangée à du sirop de menthe se nomme diabolo-menthe

La menthe est aussi utilisée fréquemment pour aromatiser des glaces, des sorbets et des confiseries : bonbons, chocolats, fondants, gomme à mâcher (chewing-gums), pastilles à la menthe forte, etc. Elle peut être associée à la réglisse. Pour son effet «rafraîchissant», la menthe est aussi utilisée pour aromatiser les dentifrices et les lotions pour bain de bouche.

La menthe est aussi utilisé dans le mojito

Principales espèces

Le genre Mentha compte à peu près 69 espèces qui s'hybrident aisément entre elles.

Menthe utilisée comme aromate

Liste selon ITIS :

Autres espèces nommées menthe

Menthe est un nom attribué aussi, en langage familier, à d'autres plantes ne relevant pas du genre Mentha :

Pourrait appartenir à ce genre, ainsi qu'aux Teucrium, le pouliot des montagnes qui était un des multiples constituants de la thériaque de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle[3] (Teucrium flavicans et Teucrium creticum ; ne pas confondre avec la menthe pouliot[4]).


Culture

C'est une plante qui supporte des tailles ou prélèvements assez habituels et qui apprécie un sol bien humide et plutôt à la mi-ombre (mais elle s'acclimate sans difficultés partout ailleurs).
La menthe est quelquefois envahissante dans un jardin. Pour l'empêcher de conquérir votre jardin par ses rhizomes, il suffit de délimiter sa zone de prolifération en enfonçant dans la terre un élément imputrescible et rigide de type barrière à bambou à minimum 35 cm de profondeur. Exemples : ardoise, briques, plaque de métal, bâche plastique, planche...

Bibliographie
  • Parfum de menthe, Bernard Bertrand, 01/01/2008, Terran (Éditions de ) - ISBN :978-2-913288-75-1

Liens externes

Notes et références

  1. McKay DL, Blumberg JB, A review of the bioactivity and potential health benefits of peppermint tea (Mentha piperita L. ) , Phytother Res. 2006 Aug;20 (8)  :619-33
  2. Monographie "Plants for a future" Mentha piperita
  3. Selon Maistral, in Yannick Romieux, De la hune au mortier, Éditions ACL, Nantes, 1986.
  4. Histoire abrégée des drogues simples, Nicolas Jean-Baptiste G. Guibourt, 1826, page 41.

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Menthe.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 15/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu