Plante médicinale

Une plante médicinale est une plante dont un des organes, par exemple la feuille ou l'écorce possède des vertus curatives, et quelquefois toxiques selon son dosage.



Catégories :

Plante médicinale

Recherche sur Google Images :


Source image : paperblog.fr
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • plante médicinale, plantes medicinales, plante médicinale, produit naturel, ... La plante médicinale est reconnue pour posséder des vertues curatives.... (source : altermedoc)
  • plante médicinale, plantes medicinales, plante médicinale, produit naturel, ... La plante médicinale est réputée pour posséder des vertues curatives.... (source : bioluxe)
  • A côté de Plante médicinale vous pouvez rechercher d'autres produits et ... Plante médicinale est aussi disponible dans les langues suivantes : Allemand... (source : fourni-labo)

Une plante médicinale est une plante dont un des organes, par exemple la feuille ou l'écorce possède des vertus curatives, et quelquefois toxiques selon son dosage. Au Moyen Âge, on parlait de «simples».

En France, Il existe une définition officielle des plantes médicinales : celles inscrites à la Pharmacopée. Les plantes médicinales inscrites à la pharmacopée sont reconnues comme des médicaments. Leur vente est exclusivement réservée aux pharmaciens ainsi qu'aux herboristes, à l'exception de 145 d'entre elles qui sont en vente libre par dérogation (voir Liste des plantes médicinales en vente libre), et qui correspondent fréquemment aux plantes aromatiques utilisées dans les préparations culinaires.

La phytothérapie est le traitement (médecine parallèle ou respectant les traditions) par les plantes, c'est-à-dire par la consommation ou l'utilisation en voie externe, de produits préparés à partir de plantes, sans passer par une étape de sélection des molécules ; on ne consomme par conséquent pas que le principe actif, mais tout ce que contient la plante. La phytopharmacie sert à désigner la totalité des substances utilisées pour traiter les plantes : pesticides, fongicides, herbicides, insecticides...

Propriétés médicinales des plantes

Depuis longtemps, on connaît les vertus curatives ou au contraire la toxicité des plantes : c'est ainsi que le lin était déjà cultivé en -4000, et que la ciguë servit de moyen d'exécution en Perse et en Grèce (ainsi mourut le philosophe Socrate en 399 av. J. -C. ).

Au XXIe siècle, à côté des médicaments fabriqués seulement par synthèse chimique, d'autres sont obtenus par traitement chimique de substances naturelles, végétales le plus fréquemment ou animales, mais également des remèdes purement naturels qui sont rarement d'origine animale (comme le miel) ou minérales (comme la tourbe médicinale) mais qui proviennent presque exclusivement de plantes. Parmi celles-ci, cependant, seules certaines sont médicinales et la substance thérapeutique efficace n'est , en outre, logée que dans un certain organe déterminé, qu'on cueille alors à cet effet. Il arrive particulièrement rarement d'utiliser la plante entière.

On sert à désigner sous le nom de «drogue» le produit de la préparation de la partie végétale cueillie.

Principales substances curatives

Les plantes synthétisent les éléments du sol et de l'atmosphère qu'elles absorbent par les racines et par les feuilles : l'eau, l'acide carbonique et les matières minérales et inorganiques. Le processus de base est l'assimilation photosynthétique du gaz carbonique : la photosynthèse. Les premiers produits de la photosynthèse sont des substances à basse molécularité nommés métabolites primaires : les oses (sucres), les acides gras et les acides aminés. Par la suite sont produits les métabolites spécialisés. Certains possèdent des vertus thérapeutiques.

Parmi les métabolites primaires, les oses entrent dans la préparation des comprimés, servent de base aux mucilages. Certains acides aminés ne sont pas produits par l'organisme humain, auquel ils sont néenmoins indispensables et doivent par conséquent être ingérés. Les métabolites contenant de l'iode assurent le bon fonctionnement de la glande thyroïde. Les plus composés, comme l'insuline, forment la base des hormones mais aussi des antibiotiques. Principaux sont les protéines.

Parmi les métabolites spécialisés, les principaux sont :

D'autres métabolites spécialisés agissent contre les allergies, l'hypertension, les maladies infectieuses et forment même la base de produits anticonceptionnels.

Références

Jean Bruneton, Pharmacognosie - Phytochimie, Plantes médicinales, Editions Tec & Doc, Editions médicales internationnales, 1999, 1120 p. (ISBN 2-7430-0315-4)  


Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Plantes_m%C3%A9dicinales.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 15/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu