Vaporisateur

Un vaporisateur est un appareil utilisé pour libérer sous forme de vapeur les principes actifs contenus dans certaines plantes.



Catégories :

Consommation de psychotrope - Aromathérapie - Phytothérapie - Cannabis

Recherche sur Google Images :


Source image : vegea.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Un vaporisateur est un appareil qui chauffe des herbes séchées à une température à ... Un briquet est utilisé pour chauffer l'air autour de la plante, ... Bill a été introduit à la vaporisation par un producteur californien de cannabis.... (source : vaporizer-info)
  • Les herbes et les extraits de plantes qui sont utilisés dans les ... Fumeurs réguliers de cannabis peuvent provoquer les mêmes problèmes de santé que les ... La livraison des actifs en vaporisateur est double comparé à fumer, ... (source : ecspace)
  • Vaporisateurs du cannabis. Un vaporisateur est un appareil qui réchauffe les ... utiles de la plante sans devoir absorber des substances non souhaitées.... (source : alchimiaweb)
Le Volcano : le vaporisateur de référence qui à servit aux dernières études scientifiques sur la vaporisation. Le ballon retient la vapeur crée par chauffage par convection.
Vaporisateur avec chauffage par conduction créé en 1994. Les extraits de plante sont positionnés sur la coupelle métallique qui est chauffée électriquement. La cloche de verre retient la vapeur qui peut ensuite être inhalée par l'intermédiaire du tube en plastique.

Un vaporisateur est un appareil utilisé pour libérer sous forme de vapeur les principes actifs contenus dans certaines plantes.

C'est un appareil le plus souvent électrique utilisé en phytothérapie et en aromathérapie.

La vaporisation consiste à chauffer des extraits de plante en dessous de la température de vaporisation des principes actifs contenus dans ces plantes.

À cette température, les substances contenues dans les extraits de plante se transforment en vapeur par effet de sublimation (physique) .

Histoire

La fumigation, ou vaporisation était bien connue des Scythes, si on en croit l'historien grec Hérodote[1] (450 av. J. -C. ), qui décrit une séance de fumigation collective entrainant l'hilarité des participants. Le professeur Serguei Ivanovich Rudenko, archéologue russe, a confirmé l'utilisation courante du cannabis par les Scythes avec la découverte en 1929 sur le site de Pazyryk d'un chaudron de bronze rempli de graines de chanvre carbonisées, mais aussi des vêtements de chanvre et des encensoirs métalliques[2].

Les trois principales évolution des vaporisateurs "modernes" :

1981 : création de "TILT", le premier vaporisateur électrique. Il ne sera pas commercialisé. [3]

1994 : création du vaporisateur BC (photo illustrant l'article), premier vaporisateur vendu en grand nombre.

2000 : création du Volcano (vaporisateur le plus efficace du marché selon les utilisateurs) [4]

Types de vaporisateurs

  1. Chauffage par conduction thermique : Les vaporisateurs les moins onéreux utilisent ce procédé. Les extraits de plante sont directement au contact de la source de chaleur, ce qui a tendance à altérer plus ou moins le gout. Les températures ne sont pas stables ce qui peut avoir comme conséquences de bruler les végétaux. Le plus simples d'entre eux utilisent un simple briquet comme source de chaleur. Ceux-ci peuvent facilement être fabriqués à la maison, pour moins de 5€.
  2. Chauffage par rayonnement : Une ampoule halogène est utilisée pour le chauffage. La température augmente car les extraits de plante absorbent l'énergie lumineuse.
  3. Chauffage par convection sans soufflerie : Ces vaporisateurs utilisent un tube alimentaire (silicone, caoutchouc, plastique... ), à travers lequel l'utilisateur inhale la vapeur.
  4. Chauffage par convection avec soufflerie : Ces vaporisateurs font passer de l'air chaud à travers les matières végétales avec une pompe à air ou d'un ventilateur. Ces vaporisateurs sont apporte avec des sacs alimentaires qui résistent à la chaleur. Le vaporisateur remplie le sac de vapeur. L'utilisateur détache le sac et inhale la vapeur ainsi refroidie. L'eau et la glace peuvent être utilisé à la place du sac pour refroidir la vapeur.

D'autres éléments sont à prendre en compte dans un vaporisateur :

Utilisation des vaporisateurs

Les avantages :

Les inconvénients :

Les températures de vaporisation

Nom de la plante Nom binominal Partie de la plante utilisée Température
Camomille sauvage Matriarca chamomilla fleurs 190°C (374°F)
Cannabis Cannabis sativa fleurs femelles 200°C (392°F)

Source : Tétrahydrocannabinol

Eucalyptus Eucalyptus globulus feuilles 130°C (266°F)
Houblon Humulus lupulus cônes 154°C (309°F)
Lavande Lavendula angustifolia fleurs 130°C (266°F)
Mélisse officinale Melissa officinalis feuilles 142°C (288°F)
Sauge officinale Salvia officinalis feuilles 190°C (374°F)
Thym Thymus vulgaris feuilles 190°C (374°F)

Quand on chauffe les extraits de plante à une température proche de la température de vaporisation, des produits de dégradation pyrolytiques irritants apparaissent. Ceux-ci peuvent être nocifs. Il est par conséquent conseillé de chauffer les extraits au-dessous de cette température.

La vaporisation n'est pas censé bruler les végétaux (car la cellulose qu'ils contiennent ne brule qu'au-dessus de 230°C (446°F), ce qui sert à répéter plusieurs fois l'inhalation avec les mêmes extraits de plante.

Aucune étude sur l'abus de vaporisation n'a été menée à ce jour. Aucun effet secondaire notoire n'a été décrit par les hôpitaux qui utilisent ces appareils (Suisse, Autriche... )

Les plantes les plus utilisées en vaporisation sont le tabac et le cannabis car la vaporisation est une alternative à la cigarette, au cannabis ingéré ou fumé. L'irritation des poumons (bronchites... ) est ainsi minimisée (pas de fumée, pas de goudrons).


La quantité de principes actifs contenue dans la vapeur dépend des facteurs suivants :

Vaporisateur et cannabis

Une étude médicale a montré que la vapeur produite par le vaporisateur Volcano se compose de 95 % de THC[5].

D'autres études médicales sont disponibles [6], [7], [8] par exemple l'étude d'Arno Hazekamp[9].

Les effets néfastes de la fumée de cannabis représentent l'obstacle majeur à la possibilité d'utiliser le cannabis dans un cadre médical. Les conclusions de ces études sont que la vaporisation est un procédé fiable pour délivrer du cannabis au patient sans les effets néfastes de la fumée et de ses nombreux sous-produits de combustion.

L'effet «stone» (cassant, assommant) n'existe que particulièrement faiblement avec un vaporisateur. L'effet «high» (euphorisant, énergétique) est plus présent, et ce même avec de la résine (ou haschich). De même les effets sont plus "cérébraux" que "physiques".

Notes et références

  1. Hérodote, texte établi et traduit par Legrand P. E., Histoires (livre IV), Melpomène. Collection des Universités de France, Les Belles Lettres, Paris, 1985. §73-74
  2. Rudenko, Serguei. I. Frozen Tombs of Siberia : The Pazyryk Burials of Iron Age Horsemen. University of California Press, Berkeley, CA, U. S. A., 1970. (ISBN : 0520013956)
  3. Cannabis Vaporization : A Promising Strategy for Smoke Harm Reduction. By D. Gieringer, published in Journal of Cannabis Therapeutics Vol. 1#3-4 : 153-70 (2001) Summary.
  4. Page Entreprise du site du fabricant du Volcano (storz-bickel)
  5. (en) Cal NORML/MAPS Study Shows Vaporizer Can Drastically Reduce Toxins in Marijuana Smoke ( (fr) traduction)
  6. Cannabis Vaporizer Combines Efficient Delivery of THC with Effective Suppression of Pyrolytic Compounds By D. Gieringer et . al. Journal of Cannabis Therapeutics, Vol. 4 (1) 2004, [1]
  7. Marijuana Water Pipe and Vaporizer Study. By D. Gieringer. Newsletter of the Multidisciplinary Association for Psychedelic Studies MAPS - Volume 6 Number 3 Summer 1996 [2]
  8. Marijuana Vaporizer Provides Same Level Of THC, Fewer Toxins, Study Shows, Official Journal of the American Academy of Neurology (summarized by Science Daily) (05-16-2007). Consulté le 2007-06-06.
  9. étude d'Arno Hazekamp

Liens externes

Recherche sur Amazone (livres) :




Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaporisateur_(phytoth%C3%A9rapie).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 15/09/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu